Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Impressons - Sarlat - Périgord Noir - Dordogne

Sarlat Périgord Noir Dordogne : textes, photos, vidéos, sons... Guillem Boyer

Sarlat : article de 2011 sur l'entretien du ruisseau la Cuze

Paru dans L'Essor Sarladais en octobre 2011

Michel s’emploie à consolider son mur donnant sur la Cuze	(Photo GB)

Michel s’emploie à consolider son mur donnant sur la Cuze (Photo GB)

A chaque riverain d’entretenir la berge

Le statut catastrophe naturelle obtenu pour les pluies du 2 août

 

Sarlat vient d’obtenir le statut de catastrophe naturelle pour les sinistres dûs à l’orage du mardi 2 août.

 

La Cuze est un cours d’eau non domanial. Il appartient à chaque riverain d’entretenir, sur sa propriété, la berge et le lit, afin de faciliter l’écoulement. “ Toutefois, le code de l’environnement permet aux collectivités d’effectuer l’entretien du cours d’eau à la place des riverains ”, avance Adeline Crouzille, du service environnement de la communauté de communes Sarlat-Périgord Noir (CCSPN). La CCSPN “ surveille ” la Cuze et mène des travaux régulièrement. De plus, après la catastrophe du 2 août, l’intercommunalité a déposé un dossier de financement auprès des organismes compétents afin de bénéficier d’aides pour la réfection des murs qui étaient effondrés. Hélas, aucune subvention n’a été allouée.

 

Trente minutes. Derrière l’avenue Thiers, truelle en main, Michel patauge dans le lit de la Cuze. En vacances dans la demeure familiale, dont le jardin est traversé par le fameux cours d’eau sarladais, il en profite pour remettre en bon état le pan de mur qui s’était effondré lors des pluies diluviennes d’août. Selon lui, ce sont dans les portions souterraines de la Cuze, plus étroites, que sont situées les faiblesses potentielles. Pour éviter de nouvelles inondations lors de prochaines intempéries violentes, “ il faudrait curer la Cuze sur les parties busées ”, estime-t-il. “ Il n’est plus possible de curer un cours d’eau naturel, affirme Adeline Crouzille. La loi sur l’eau et les milieux aquatiques de 2006 a fait bannir ce mot. Le curage enlève une partie très importante des cours d’eau, le lit. Cela crée un appel d’air. Seul un curage superficiel, sans curer le lit, est possible. ” Mais dans les zones non naturelles du cours d’eau, la police de l’eau (Onema) peut donner l’autorisation d’accomplir une telle opération.

 

“ Une grande partie de la Cuze est en souterrain. Ce n’est pas évident de l’entretenir, conclut Adeline Crouzille. Lors de pluies exceptionnellement fortes, le lit ne peut arriver à contenir l’eau plus de 30 minutes. ” Heureusement que de telles intempéries surviennent rarement.

GB

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angelilie 21/04/2017 00:51

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir