Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Impressons - Sarlat - Périgord Noir - Dordogne

Sarlat Périgord Noir Dordogne : textes, photos, vidéos, sons... Guillem Boyer

Election présidentielle (2)

Gauche-droite-gauche-droite... Si l’on observe le clivage droite-gauche, en additionnant "extrémistes" et "modérés", la droite fait 16,9 millions de voix en avril 2017, soit un peu plus qu’en 2012 (16,8 millions). La gauche fait 9,98 millions de voix, soit 5,6 millions de moins qu’en 2012. C’est le centre, mais un centre penchant un peu plus à gauche avec M. Macron, qui ramasse la mise : 9,1 millions de voix, soit presque 6 millions de plus que M. Bayrou il y a cinq ans.

Ceci dit, et pour le dire d'une manière hélas technocratique, l'observation des bilans des différents gouvernements droite puis gauche, puis droite, puis gauche, puis droite, puis... depuis les années 1970, oblige peut-être à mettre en doute la totale pertinence de ce critère droite/gauche dans l'appréciation d'une politique favorable ou non aux intérêts du plus grand nombre.

Les dits critères étant le taux de chômage, le taux de précarité, le taux de pauvreté, la qualité des services publics, les conditions de vie au travail et en dehors, l'accès aux loisirs, à la culture de qualité, etc.

Restent les valeurs, certes...

Lepénisation. La dynamique de Marine Le Pen ne surprend plus, tant son idéologie a imbibé les champs politique et social, à gauche y compris. A ce sujet, un tweet, saisissant (refroidissant ?), à l'heure de l'appel tous azimuts au fameux "front républicain".

La boule de Cristal. La situation politique va encore évoluer, au gré des affaires et des explosions de colère qui ne manqueront pas de se manifester, comme ces dernières années, et peut-être plus fort encore, si les problèmes déjà évoqués dans la liste plus haut et, ce qui s’en déduit largement, ceux de vivre-ensemble/vivre avec, ne sont pas affrontés sérieusement.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article